Chargement de la page en cours ...

pompes funèbres fontaine
Logo

Les témoignages

Monsieur Claude BEAUVOIS
claude
tu as toute ta vie contribué au bien-etre et au bonheur de tous ,tant ta famille que tes amis et tes collègues.
tu essayais toujours d'etre de bon conseil pour chacun.
ton parcours sur la terre s'est arreté ce 04 septembre 2016
mais dans nos coeurs,tu règnes pour l'éternité.
tu nous aimais, nous t'aimons.
richard
Monsieur Marian KOGUT
Je ne connaissais Marian que depuis deux ans lorsque je suis arrivé comme chef de chœur à la Tiote Chorale. Nous nous sommes tout de suite compris et nous nous sommes aussitôt appréciés. Nous avions la même passion pour la musique et la chanson française. J'ai très vite découvert combien Marian était sensible, combien il aimait faire plaisir, réconforter. J'ai l'impression qu'il avait encore tant de choses à me dire, à me faire partager. Il avait ressorti de vieilles partitions et me disait encore récemment en mon montrant des partitions: celle-ci est bien, on pourrait faire celle là... je l'entends encore. Je ne l'ai connu que deux ans mais je ne l'oublierai jamais ....salut l'artiste.
Monsieur Patrice MOUTIER
Bonjour tous mes sincère condoléances. A toute la famille mme lheuillierseverine
Monsieur Frédéric MANCHUETTE
bonjour mes enfant conaiser votres fils et je vouler mes jiondre a eux pour vous presenter mes condoléances et meme si je ne le conaisser pas j mes jions a votres douleure et je suis de tout cœur et avec toute votres famielle ils ever etre un fils formidable commes tout les enfant
Monsieur Christian TREHOREL
J'avais 9 ans quand je suis arrivée dans ta famille, et toi, 4 ans. Je me suis tout de suite attachée à ce petit garçon gentil, agréable, avec un beau sourire. Je me suis occupée de toi comme une maman. Nous avons bien grandi ensemble et nous sommes devenus frère et soeur.
A 20 ans, je suis partie de la maison et j'ai laissé un adolescent de 15 ans. Nous sommes toujours restés en contact même si nous avons eu nos vies de chaque côté. J'ai été très contente pour toi car tu as fondé une jolie famille dont tu as toujours été fier et comblé. Ta bonté est une de tes très grandes qualités que j'ai toujours apprécié chez toi.
Tu vas me manquer car chaque année tu n'oubliais jamais mon anniversaire. Je ne suis pas présente aujourd'hui à tes côtés ainsi qu'auprès de tes proches mais tu es et resteras toujours dans mon coeur et mes prières. Je pense très fort à ta famille en ces moments très douloureux.
Je t'aime mon frère. Colette
Dominique, David, Myriam, Emma et Catherine s'associent à moi pour vous présenter nos sincères condoléances.
Monsieur Antoine PAUWELS
Antoine était un homme très apprécié des personnes qui l'ont connu. Pour ma part, nous étions collègues à la brigade de LACROIX, lui en qualité d'Officier Police Judiciaire, fonction dans laquelle il excellé et moi au PSIG. je me rappelle nos fous rires parfois pour rien et les cafés avant le boulot. Combien fois m'as t il dit "Ma maison est peut être en hauteur à LE MEUX mais au moins je serais pas inondé". Repose en paix mon ami, je sais déjà que beaucoup d'autres de tes amis sont avec ta famille dans ce terrible moment. Tu nous manqueras !!
Monsieur Antoine PAUWELS
Voilà, tu as décidé qu'il était temps de te reposer ! Tu es partis mais tu es plus que jamais dans nos cœurs. Il y a 65 ans, Yvette et André t'ont donné la vie à Nieurlet. Ils ont décidé de t'appeler Antoine, mais pour certains tu étais Tonio ou encore Dinosaure. Tu arrivas en premier le 17 janvier 1951. L'aîné de 7 frères et sœurs. Tu à été un époux aimant et protecteur pour Martine, l'amour de ta vie, un papa attentionné et un pilier pour tes deux fils Sébastien et Olivier, un beau-père accueillant et bienveillant pour Marielle et Hélène, un papy tendre et blagueur pour tes deux petites filles Satine et Eléa et pour tous ceux que tu connaissais et qui te respectaient, tu étais à la fois fort et sage, jovial et généreux, droit et surtout drôle. Tu adorais tricher au Monopoly en famille, tu adorais le rugby pour son beau jeu, ses valeurs, les combats sur le terrain et jamais en dehors. Tu aimais regarder et sentir les fleurs et les arbres de ton joli jardin. Tu adorais les parties de billard en famille. Tu dévorais le dictionnaire pour tout savoir sur tout. Tu aimais les mots croisés et les sudoku bien assis auprès du feu. Tu aimais les livres sur l'Histoire de France et les romans policiers. Tu aimais les grands hommes comme le colonel Bigeard ou le général De Gaule. Tu aimais la justice et l'équilibre. Le proverbe de John Stuart était le tiens : "la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres". Pour le plus grand plaisir de tes enfants tu a été représentant en jouets, tu as également vendu de l'outillage et tu as fini logiquement par épouser l'uniforme de gendarme. Ton arme favorite c'était ta belle âme, ta patience et ton sens du compromis mais si tu avais pu, tu aurais fais charpentier comme ton idole Johnny dont tu adorais la chanson. Tu étais généreux et toujours partant. Avec ton frère Yves et Jacky tu as construit la maison de ton fils Olivier. Tu aimais la bonne bouffe, les bonbons, surtout les bonbec et la glace, ah... la rhum/raisin, ta préférée. Quand on a appris pour la maladie, tu a était volontaire pour tester un nouveau traitement. C'était dans ton tempérament. Tu as enduré cette lourde épreuve sans jamais te plaindre. Tu aimais les défis et celui-là il était de taille quand tu décidas de courir les 10km de Beaune alors que la maladie était là. Tu lui as fais un bras d'honneur en marchand autour du globe. des quatre coins de la France à la Hollande, l'Italie, le Maroc, la Turquie, l'Ecosse, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion... toujours plus loin, toujours plus beau, telle était ta vision de la vie !

Merci au Dr Mathéus pour son acharnement. Merci au SSD de Compiègne pour ses douces attentions et petits soins. Merci aux nombreux amis gendarmes pour leur sens du devoir, le respect des leurs et leur présence. Merci à tous ses amis d'être réunis aujourd'hui et à ceux qui l'accompagnent en pensées.

Tu peux maintenant partir en paix Papa. On t'aime ! Sébastien & Olivier
Madame Chantal RABOISSON née COCHET
Mes sincères condoléances à tous,je suis de tout cœur avec vous.
Monsieur Daniel RINGEVAL
Daniel c'était mon beau frère que j'adorais, "La Foret" c'était mon mentor dans le monde de la chasse, il m'a tellement appris de choses,
nous avons fait le pied ensemble pendant des années, j'en ai eu des parties de rigolade, surtout quand il se cassait la figure a cause d'une ronce ou d'un bout de bois qui dépassait pendant la traque, quelques fois dans la vase.
et la pause casse croute dans le bois assis dans le coffre de la voiture après avoir fait 10 kms a pied a chercher des indices pour preparer la chasse, que du bonheur.
Et quand il redevenait Daniel, mon beau frère, c'était des heures de causette sur ses exploits de chasse en temps que piqueux, et ses aventures a la peche, de temps en temps il parlait de l'Algérie, mais ça ne durait pas longtemps. je l'écoutait sans en perdre une miette, tout cela c'est fini, mais la mémoire et quelques photos (trop rares) resteront gravées à jamais. St Hubert accueil le a coté de toi .
Madame Sandrine DUMONT née TADLAOUI
C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de votre épouse, nous vous présentons nos sincères condoléances et beaucoup de courage pour affronter cette terrible épreuve
Madame Louisette DOLLÉ née VASSEUR
LOUISETTE , j'ai croisé votre chemin alors que vous veniez d'entrer à la résidence Pillet WILL à ATTICHY il y a trois années maintenant ! QUE DE BONHEUR EN VOTRE COMPAGNIE
J'ai pu souvent discuter avec vous lorsque j'allais vous voir dans votre chambre ou vous veniez me rejoindre dans le salon détente .J'ai même eu l immense chance de partager avec vous un moment de détente en peinture , collage , modelage , chansons , danse . Comme vous étiez douée de talents Louisette, que ce soit en activités manuelles , en cuisine , chansons ou danses ! " Le petit bal du samedi soir " Louisette ça vous dit quelque chose ? Vous aimiez la vie , vous aimiez chanter et danser , votre sourire , votre dynamisme votre rire me marqueront à jamais .
        Vous aviez d'autres qualités inoubliables , Louisette !
Vous aimiez aussi les autres et vous étiez un rayon de soleil pour tous , et spécialement pour tous ceux qui étaient seuls , vous saviez être présente et aidante pour les autres , merci de nous avoir transmis cet amour des autres !
Merci à vous de nous avoir transmis votre foi en Dieu , vous me récitiez par coeur toutes vos prières et les chants de messe " trouver dans ma vie ta présence , tenir une lampe allumée , Louisette , vous avez rayonné de l'amour de DIEU !
Vous aimiez aussi la France , votre région dont vous parliez avec tant d'amour !
Merci Louisette pour votre vie , ce que vous avez été , et pour votre joie de vivre !
Vous allez reposer en paix près de votre DIEU et rejoindre tous ceux que vous avez aimés , vous reposer maintenant près de votre petite fille que vous aimiez tant ;Sa disparition vous a terrassé , vous m'en parliez avec beaucoup d'émotions .
        
Vous allez retrouver ma chère maman qui a comme vous rejoint la maison du Père il y a un mois juste !
        Louisette vous resterez à jamais dans mon coeur et je ne vous n'oublierais jamais
Jeanne-marie Rousseau animatrice en art thérapie à la Résidence Pillet Will
Madame Yvonne CANY née JAOEN
Je suis tres peinee de cette perte un etre cher est parti mais il restera grave dans notre coeur et notre memoire paix en son ame
Monsieur Claude RIEDEL
POUR GENEVIERE SA MAMAN SON PAPA ALAIN ISABELLE SA SOEUR ET SON FRERE CRISTIAN JE SUIS DE TOU COEUR AVEC VOUS ET ON GRAND PENSE A VOTRE CLOCLO QUI NOUS A QUITTE TROP TOT
Madame Marie-Françoise GOUJARD née BAYI
Ne pouvant être présente aux obsèques de Marie-Françoise je vous présente ainsi qu'à votre famille toutes mes condoléances, toutes mes pensées seront pour vous en ce triste jour car ce jour correspond au trois ans de mon père dont il est bien difficile de ne pas y penser
amitiés
        Laurence Henno
Monsieur Vincent MAXIME
Vincent c'est la gentillesse,toujours là pour rendre service.
Vincent c'est la joie, toujours à rire des blagues des autres, à faire la fête.
Vincent c'est le sport,toujours à "taquiner" le ballon, du tennis de table à la danse
Vincent c'est l'amour, l'amour qu'il porte à sa famille, l'amour qu'il porte à ces amis, l'amour qu'il porte aux animaux, l'amour qu'il m'a transmis et fait battre mon coeur.
Monsieur Vincent MAXIME
les mots me manquent pour exprimer ce vide que je ressens aujourd'hui..mais je t'imagine quelque part au soleil (toujours à comparer nos bronzage d'été) , à boire selon toi "la meilleure boisson au monde" un coca bien frais, à faire un foot, à manger "un grec" sauce algérienne et sauce blanche , et à rire aux éclats d'une blague ou d'un pote .... voilà c'est comme ça que tu reste en moi Vincent et dans la pensée de tes proches.
Monsieur Michel STAM
De tout coeur, je présente mes plus sincères condoléances à son épouse, à sa famille, à Corinne et ses amis.
Même si je connaissais Mr Stam que depuis quelques années, je peux dire que l’on perd un homme d’une grande valeur sur tous les points et moi je perds un ami. Il m’a fait confiance et soutenu, sans lui jamais je n’aurais pas eu le courage d’entreprendre cette gérance.
Il m’a appris beaucoup et était toujours présent quand j’avais besoin de ses conseils.
Je veux simplement lui dire un grand MERCI
Ses coups de fils du mercredi me manquent déjà.
Je pense particulièrement à son épouse qu’il aimait tant, dans presque toutes les conversations il me disait « j’ai une épouse formidable »
        Maintenant il est allé rejoindre son Créateur.
Après une vie de travail, que le Seigneur lui donne le repos et le bonheur auprès de Lui.
Avec toute mon amitié
Isabelle Trendel
Madame Maria-Magarida PEREIRA née VIERA MOREIRA
Je t 'ecrir se petit message pour te dit que tu va me manque est que tu est grave dans mon coeur dans ma memoire . je te pas boucou connus Mai je t aime mamie bissou repoxe en paix mamie <3
Monsieur Bertrand NEY
Choc violent ce premier octobre dans l'unité ASTRO en Guadeloupe : une bien méchante vague a traversé l'atlantique et nous a saisis de plein fouet.
Il y a ceux qui t'ont connu a tes "débuts" à l'INRA en 1984 à la station d'agronomie, d'autres par la suite dans divers réseaux, comités ou projets ou tout simplement en mars dernier dans l'unité, lors d'une de tes brillantes présentations. Tous ont été marqués par ton enthousiasme scientifique et ta chaleur humaine.
Nos pensées vont vers ta famille, tes proches et tes collègues auxquels nous tenons à manifester notre solidarité.
A dan dot soley Bertrand !
Monsieur Bertrand NEY
Comme collègues chercheurs, nous avons une dette spéciale envers Bertrand. Il a défriché un thème scientifique majeur pour nous, celui des interactions entre plantes et bioagresseurs, et nous a envoyé d'excellentes doctorantes pour y contribuer. Nous partageons la peine de ses proches et de ceux qui l'ont connu et gardons le souvenir d'un collègue excellent et enthousiaste avec lequel nous aimions beaucoup échanger lors de réunions et de séminaires. Il va nous manquer beaucoup, comme à tous.

Michel Génard et Françoise Lescourret, Inra-PSH.
Monsieur Bertrand NEY
Bertrand Ney est celui qui m’a mise sur le chemin de la recherche. Ses cours m’ont passionnée, son enthousiasme m’a fascinée ; il m’a orientée, avec adresse et retenue ; sa confiance a été le petit coup de pouce dont on a besoin pour prendre de grandes décisions...
C'est tout l'Agro qui est orphelin. Et moi je suis très triste, même si je ne l'avais pas croisé depuis longtemps. Alors je voudrais apporter mon soutien à ses collègues, ses proches, sa famille, dans cette terrible épreuve.
Monsieur Bertrand NEY
Merci pour ton investissement toujours engagé pour la recherche et la formation. Nos chemins professionnels se sont croisés, puis enrichis, pour aboutir à une estime et une confiance réciproque. Notre participation récente et commune au conseil scientifique de programme du CIRAD était une belle partition, je resterai sur ce beau souvenir.

Que la paix soit avec toi.

Laurent Bruckler
Monsieur Victor BOULIER
Ce fut un grand plaisir de vous connaitre Victor et nous vous remercions de nous avoir témoigné de l'affection notamment en venant nous rendre visite dans notre contrée lointaine par 2 fois. Nous sommes heureux que vous ayez pu rencontrer notre dernier petit bambin avant de nous dire à tous adieu. Reposez en paix cher Victor et retrouvez votre bien-aimée Genevieve qui vous manquait tant. BIZ.
Madame Sylvie GULINO
repose en paix ma cherie , tata marie